Voyage en Antarctique de Pierre Mollo sur Podorange avec Corinne Perron et son équipage


Pierre Mollo rejoint l’expédition Podorange en Antarctique et nous fait partager cette expérience !

Inutile d’être un « grand marin » ni même un passionné de voile pour embarquer sur le bateau « Podorange » Brice, Corinne et John, un équipage d’exception.

Ce qu’ils nous font découvrir, c’est d’abord la beauté sauvage des régions Australes, la richesse encore préservée de leur environnement, et un certain état d’esprit du voyage, qui mêle curiosité, convivialité, respect et partage.

Depuis 2012, Podorange collabore avec l’Observatoire du Plancton (www.observatoire-plancton.fr) basé à Port-Louis 56, pour étudier le plancton de l’océan australe.

Doté de matériel scientifique mis à disposition par Océanopolis (www.planctondu-monde.org) l’équipage effectue des prélèvements avec un filet à plancton. Une fois la goutte d’eau déposée sur le microscope, elle est enregistrée en photo et vidéo numérique et acheminée par internet auprès des scientifiques de Port-Louis et de Brest pour identification. (www.voile-australe.com/media...)

Partir, pour observer le plancton en milieu extrême, n’est pas chose facile. Etre coupé du monde pendant 4 semaines et avoir comme compagnons de route, des manchots, des phoques des baleines... et du plancton, voilà une idée originale. Il me fallait pour ça faire une belle rencontre avec Brice, Corinne et John, équipage du voilier Podorange pour vivre cette aventure fantastique.

Embarquer avec 8 autres personnes et vouloir vivre des moments d’exception. L’aventure commença le 27 Décembre 2014 au départ d’Ushuaïa, en direction du Cap Horn et traverser le Drake pour atteindre 5 jours plus tard les côtes de la péninsule Antarctique. Des paysages à couper le souffle, des températures extrêmes et des émotions à la rencontre des animaux qui peuplent cette région du monde. Une dizaine de mouillages dans les baies de : Déception, Cuverville, Pleneau... sur les traces de Jean Baptiste CHARCOT, je prenais mon filet à plancton pour des observations du petit peuple de la mer qui est à la base de la chaîne alimentaire qui nous permettra plus tard d’observer les baleines en chasse sur le plancton.

Je garderai en mémoire cette aventure inoubliable qui fut riche en rencontres humaines et plein d’espoir pour les générations futures, si nous savons préserver ces milieux extrêmes de toutes les convoitises d’exploitations industrielles dévastatrices des écosystèmes fragiles hérités de la nuit des temps.

Bon vent à Podorange et à l’équipage qui m’ont fait rêver et imaginer un avenir pour une « solution bleue ».

Plus d’informations sur le projet Voile Australe

Photos des prélèvements de Plancton réalisé en antarctique